« LE VOYAGE DE MIRIAM FRISCH », GOOD TRIP

LEBRUITDUOFF.COM – 9 juillet 2018

AVIGNON OFF 2018. LE VOYAGE DE MIRIAM FRISCH – conçu et mis en scène par Linda Blanchet – Compagnie Hanna R – du 6 au 26 juillet à la Manufacture, Avignon.

Créé au Théâtre National de Nice en février 2017, « Le voyage de Miriam Frisch » met en scène une réflexion sur l’utopie collective et sur sa possible résonance avec notre monde actuel dominé par l’individualisme. Pour cela, il met en lumière l’expérience collectiviste des kibboutz en Israël, sans doute la seule au monde qui ait réellement perduré jusqu’à nos jours, malgré l’abandon progressif des préceptes d’origine.

Pour cela, Linda Blanchet a conçu un objet scénique très singulier. Ainsi les spectateurs (une quarantaine au maximum) sont installés à une longue table de bois, symbolisant le rite le plus collectif des kibboutz à savoir les repas pris toujours ensemble. C’est aussi le cœur de la scène autour duquel les quatre comédiens vont devoir évoluer lancés dans un défi théâtral exigeant une ultra concentration sur le jeu et le texte très écrit. La mise en scène au millimètre est synchronisé avec un dispositif complexe à base de divers matériaux collectés par la l’héroïne de ce voyage en Israël, Miriam Frisch, jeune allemande d’aujourd’hui, que Linda Blanchet a rencontrée et sollicitée pour concevoir son projet théâtrale. Ainsi se succèdent des projections de vidéos ou de photos, des enregistrements de conversations audio ou Internet, des objets quotidiens, des aliments cuisinés pendant le spectacle, des morceaux de musique, ou des extraits de discours. Manipulant tout cela en même temps que leur texte, les comédiens doivent aussi se mêler aux spectateurs, les solliciter, les impliquer physiquement dans l’histoire qu’ils ont à raconter.

Ainsi se mélangent dans un équilibre aussi fragile qu’évident, réalité, fiction, scène, public, jeu, gestes spontanés, émotions personnelles. Un rêve éveillé, vécu et ressenti collectivement, ou plutôt une expérience utopique qui dure une heure et demi.

Avec « Le voyage de Miriam Frisch » Linda Blanchet a réussi son pari de metteuse en scène, celui de réunir dans une même intimité, les comédiens et le public, et au-delà de fusionner la fiction du théâtre écrite par avance et l’expérience vécue spontanément par chacun sur l’instant. Ce rapprochement a pour effet de conférer au texte et au message qu’il délivre, une puissance imparable.

Jérôme Gracchus

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie