« CENT METRES PAPILLON », UNE BELLE REMONTEE DEPUIS LE FOND

LEBRUITDUOFF.COM – 9 juillet 2018.

AVIGNON OFF 18 : « Cent mètres papillon » – Mise en scène : Nelly Pulicani avec Maxime Taffanel – Collectif Colette – À la manufacture du 6 au 26 juillet 2018 à 16h25 – Relâche les 12 et 19 juillet.
Spectacle recommandé

Et si ne parlait-on simplement que de passion ? Pressenti comme futur grand nageur, le jeune Larie (Maxime Taffanel) enchaîne les longueurs de bassin depuis l’âge de huit ans. Il se voit haut et grand mais rien ne se déroule comme prévu…

Voilà bien l’une de ces histoires complètement décalées qui ne peut que trouver sa place dans le cadre d’une performance, car il s’agit bel et bien pour le cas d’une belle performance ! La question étant : comment le simple fait qu’un nageur n’éprouve plus de plaisir à nager puisse être matière à spectacle ? Pari relevé par Maxime Taffanel qui, après un début de carrière de haut niveau, se reconvertit d’une brillante manière en auteur et comédien, comme une sorte de renaissance ou d’évidence.

Sur la scène de la Manufacture le comédien glisse sur le plateau comme dans l’eau des bassins et impose son tempo à un public quasiment en apnée. Loin de n’être que cette imposante stature que peut présumer son curriculum vitae, Maxime Taffanel passe de rôle en rôle avec aisance et humour et le public entre avec lui dans son passé de presque champion. Comment ne pas rire quand il endosse ce rôle de coach tyrannique un peu simple d’esprit ou tout du moins ayant autant de psychologie qu’un parpaing ou ces adversaires de bassins dépeints soit en losers perpétuels plutôt sympas soit en winners à jamais ? Lui surnage et se débat pour continuer à vivre et reprendre la respiration de sa vie.

Une bien belle plongée dans les affres de la passion, de l’échec et des doutes, puis dans le moment magnifique d’une renaissance salvatrice, comme un nouveausouffle… À découvrir à la Manufacture ! Un bel acteur qui a su retrouver ses appuis perdus, non plus au fond de l’eau mais bel et bien et pour longtemps sur scène.

Pierre Salles

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie