« NOTRE JEUNESSE » : LE REQUISITOIRE DE PEGUY SERVI AVEC JUSTESSE PAR JEAN-BAPTISTE SASTRE

Charles_Peguy_par_Jean-Pierre_Laurens-590x332

lebruitduoff.com – 15 juillet 2021

AVIGNON OFF 2021. « Notre jeunesse » de Charles Péguy – Adaptation et interprétation : Jean-Baptiste Sastre – Au théâtre 11 du 10 au 29 juillet à 19h45.

Avec « Notre Jeunesse » Jean-Baptiste Sastre met fin à son triptyque commencé quelques années auparavant avec « La France contre les robots » et « Plaidoyer pour une civilisation nouvelle ».

Dans ce troisième volet Jean-Baptiste Sastre expose une fois encore, mais sous un angle différent, les écrits de ces penseurs qui ont, bien avant l’heure et contre toute attente, anticipé les défis de leur temps et du futur que l’Homme devrait surmonter pour arriver à une société plus juste, plus égalitaire et nous épargner ainsi les montées des
extrémismes de tous bords.

Texte moins âpre que les deux premiers, celui-ci, de Charles Péguy est néanmoins de la même veine. Même si le combat dreyfusard y est très présent, c’est avant tout la modernité des propos qui trouble tout au long du spectacle. Tout semble déjà écrit : élections, justice sociale, honnête homme, civisme, des mots qui semblent avoir perdu du sens et toute valeur mais qui sont pourtant indispensables pour qu’une société puisse laisser chacun s’épanouir sans sombrer dans un populisme dangereux et destructeur.

Sur scène (hors les murs) Jean-Baptiste Sastre, sans effets, sans lumière artificielle, à la diction parfaite et limpide, offre ce texte parfois foisonnant avec toujours cette même intelligence des mots qu’il sert au public attentif. Souvent des rires fusent tant le texte de Péguy semble contemporain mais souvent ces rires jaunissent tant chacun sait vers où les maux toujours actuels de nos sociétés et décrit par l’auteur un siècle plus tôt ont conduit le monde.

Avec ce texte ambitieux, Jean-Baptiste Sastre prouve une fois de plus que le théâtre peut offrir ces moments privilégiés durant lesquels un comédien peut devenir un passeur d’idées et de réflexion.

Pierre Salles

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie