« MOI, KADHAFI » : COMME UN UPPERCUT

1657375192_moi-kadhafi-pascal-gely-2

lebruitduoff.com – 25 juillet 2022

AVIGNON OFF 2022. « Moi, Kadhafi » de Véronique Kanor – Mise en scène : Alain Timár au Théâtre des Halles du 7 au 30 juillet à 16h00 – relâches les 13,20 et 27 juillet – durée 1h00.

Comme un uppercut, Alain Timár met en scène un texte fort et violent de Véronique Kanor. C’est au sein de la Chapelle du Théâtre des Halles que le comédien Serge Abatucci nous parle de démocratie et de violence des peuples qui n’ont rien ou plutôt à qui l’on prend tout. Mais c’est aussi l’histoire sans manichéisme d’un homme qui dérape et devient un tyran. De son côté, « Paul » n’a rien, un peu comme les peuples asservis que Kadhafi a voulu libérer, au moins dans un premier temps. Paul est choisi pour un rôle, le rôle de sa vie, celui d’interpréter « Kadhafi ». Les violences faites et subies à tous les peuples opprimés se mélangent et s’amalgament dans un tourbillon sans fin.

Alain Timár, au travers de son comédien, s’adresse sans détour à nous, spectateurs et acteurs de nos démocraties vacillantes et vieillissantes. Comment ne pas être troublé lorsque Serge Abatucci interpelle chaque spectateur, lui parle dans les yeux et l’inclut avec force dans une histoire commune de peuples opprimés et d’opprimants ? Avec un jugement fin et intelligent de notre situation vis-à-vis de ces pays africains sous le joug de quelques grandes puissances se partageant depuis des siècles le monde, Alain Timár et le comédien Serge Abatucci servent ce texte « coup de poing » de Véronique Kanor qui ne peut que parler à chacun d’entre nous.

Alain Timár n’use que de très peu d’effets et d’accessoires au cœur de cette magnifique chapelle du Théâtre des Halles dont l’espace semble idéal pour ce type de texte et de jeu intimiste et direct. La vie de Paul, ce comédien ayant accepté d’endosser la peau d’un tyran se confond et se mélange dans des incrustations vidéos en fond de scène avec celle de Kadhafi. La direction d’acteur d’Alain Timár, comme à son habitude, balance le spectateur entre plusieurs mondes et parachève ce très beau moment fort et troublant.

Pierre Salles

Photo Pascal Gely

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 AVIGNON OFF 2022 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie