AVIGNON OFF : « BOB ET MOI », RASTA FOREVER

bob-et-moi-aire-libre-21-22-loewen-photographie-14-scaled

lebruitduoff.com – 11 juillet 2022

AVIGNON OFF 2022. « Bob et moi » – mes Jules Meary –  à la Manufacture du 7 au 26 juillet à 12h05 (relâche les 13 et 20).

D’après un travail collaboratif d’Alexandre Virapin et BAJOUR, le metteur en scène Jules Meary propose une mise en scène épurée sur la vie de Bob Marley et du changement que la découverte de bob Marley procure sur le jeune Alexandre en proie aux vertiges de l’adolescence, 11 ans, au bord de sa fenêtre et prêt à se jeter de 7 mètres de haut. Issu d’un travail autobiographique, le récit entremêle l’histoire de Bob Marley, son contexte spirituel ou géopolitique et la vie de cet homme en devenir à qui son père, un soir, indique tout simplement qu’il l’aime et que tout est possible. Ce petit moment d’Amour paternel va changer la vie de ce jeune homme qui va grandir et découvrir comment vivre avec ses craintes grâce à l’œuvre de Bob Marley.

Sur scène pas de décors ou d’accessoires hormis une chaise. Le talent de narration d’Alexandre Virapin suffit à nous faire voyager et à nous faire passer instantanément d’une chambre d’enfant de 11 ans au ghetto de Jamaïque ou en plein concert devant 80 000 personnes en transes devant le Dieu du reggae. Sans rien ôter de la réalité d’une Jamaïque en proie à la violence des gangs et à la gangrène de politiciens aux ordres de deux grands blocs durant la Guerre froide, le récit se veut avant tout bienveillant mais pas d’une bienveillance mielleuse mais plutôt de celle qui implique que chacun peut simplement donner à l’autre et recevoir en échange tout le bonheur que chacun espère.

Alexandre Varin et Bafour avec leur texte et au travers d’une cette mise en scène intelligente et teintée d’un humour constant, nous entraînent avec eux sur fond d’une musique « que chacun a au fond de son âme quand il naît » dans cette épopée du reggae, de sa création à la mort de Bob Marley rongé par un cancer jamais soigné et celle de ce petit bonhomme de 11 ans, plein de rage dans son cœur et pour qui la découverte du reggae va permettre de grandir et de trouver, jour après jour, la force de tenir un jour de plus et de devenir un homme.

Une belle découverte à la Manufacture tant pour le texte teinté d’humour, touchant et parlant à chaque adulte qui se rappelle ces périodes difficiles dans une mise en scène qui tient en haleine chacun des spectateurs. A voir !

Pierre Salles

Photo Loewen

Comments
One Response to “AVIGNON OFF : « BOB ET MOI », RASTA FOREVER”
  1. Olivier dit :

    excellente pièce joué avec fraicheur et beaucoup d intelligence on apprends bcp de chose sur BM.
    bravo

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 AVIGNON OFF 2022 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie