« JOSEPH JAVA OU L’INTERVIEW », FAIRE RIMER LE NEZ A NEZ

183563-2202-indiscrets-java6352-md

lebruitduoff.com – 14 juillet 2022

AVIGNON OFF 2022. « Joseph Java ou l’interview » – Creation : Lucie Gougat et Jean-Louis Baille – Au 11.Avignon à 12h, jusqu’au 27 juillet (relâches les 12, 19 et 26).

Le spectacle prend la forme d’une interview (face public) d’un non-journaliste par un journaliste, d’un clown par un non-clown. Les deux hommes portent tout deux une barbe de plusieurs années et d’élégants veston. Ce qui les différencie ? Un nez rouge, de larges savates. Seulement ? Non, le regard du clown cherche, trépigne, s’arrête sur les choses pour y rebondir alors que le journaliste a les paupières plus fermes et assurées. Pas le temps de tergiverser, il fonce droit au but avec ses questions affûtées pour la compétition : « c’est quoi la poésie ? Peut-elle se planquer en dehors des mots ? Que peut l’imagination ? » et lui fait la lecture de différents poèmes. Deux monologues en viennent à se dessiner.

Ces poèmes (dans un genre obscène ou tordant la langue jusqu’à la perte du sens) laissent en effet le clown circonspect. Il comprend avec difficulté les tentatives trop sérieuses du journaliste de définir la poésie. Ses réponses, empreintes d’innocence et de simplicité, déconcertent ce dernier, qui a beau lui demander : « comment gagnez vous votre vie ? » se verra toujours répondre : « ah faut la gagner ? C’est pas gratuit ? » Attentif à la sonorité des mots (pécadille, turbine, ribambelle) Joseph Java ne joue pas non plus avec ces messieurs à la manière d’un Sol (sacré clown logeant au paradis des paronomases pour y dénoncer l’air de rien les injustices). Jo s’arrête à la racine des choses en dialoguant simplement avec elles, sans chercher à dialectiser leurs branches : adulte redevenu bambin, « le clown, c’est l’enfance retrouvée à volonté » a presque dit Baudelaire. Par exemple, Jo conçoit difficilement l’intérêt de contempler un objet pour le seul geste de le contempler. Une pomme, à quoi bon l’observer si on peut la manger ou mieux : se mettre à l’intérieur, ce que fait Michaux dans un poème : « Je mets une pomme sur la table. Puis je me mets dans cette pomme. Quelle tranquillité ! »

Le spectacle pêche (poire, pomme) peut-être un peu par la facilité de ses idées et il arrive que les réactions de Jo (en points d’interrogation) ne nous surprennent plus vraiment. Le journaliste a la forme lisible d’une caricature mais joue pour autant le parfait contrepoint du clown, dont le Je est ouvert à la première personnel du pluriel. On ne perd pas une miette de la tarte aux pommes qui se cuisine au plateau, et c’est le ventre plein et le nez s’il vous plaît peint en rouge qu’on sort de cet endroit pour vite vite vite se remettre à l’envers les pieds dans le plat.

Célia Jaillet

Photo Indicrets

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 AVIGNON OFF 2022 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie