« DES FEMMES RESPECTABLES » : DES FEMMES FORTES !

credit-photo-etienne-laurent-3

lebruitduoff.com – 17 juillet 2022

AVIGNON OFF 2022. « Des femmes respectables » – Alexandre Blondel – Théâtre Golovine – 18h15.

DES FEMMES FORTES

Attention messieurs, si vous passez rue Sainte Catherine à Avignon et que vous rodez autour du Théâtre Golovine, craignez qu’Emilie Camacho, Léna Pinon-Lang, Camille Chevalier ou Jade Fehlmann ne vous tombent dessus car, loin de la danseuse éthérée ou de la ballerine aguicheuse, vous allez tomber sur quatre femmes fortes, des femmes qui ont du vécu et qui racontent… Oui, des danseuses qui parlent – et juste en plus ! Elles disent leurs vies. Des vies de femmes seules, en galère. Ce n’est ni larmoyant, ni triste, c’est plein de vie. La danse est parfaitement exécutée. Les quatre interprètes s’en donnent à cœur joie et poussent les murs du petit plateau du Golovine qui n’en croit pas ses yeux et ses oreilles…

Le chorégraphe de ce spectacle, Alexandre Blondel part d’une recherche quasi sociologique auprès de femmes ayant traversé des épreuves et qui racontent…

On entend leurs récits en voix off au début de la pièce. On retrouvera certains de leurs propos dans le spectacle, alibi ou argument à des séquences toutes fortes ou drolatiques…

Se jouant des codes, Alexandre Blondel laisse ses quatre danseuses finir le montage du décor : tapis blanc, chaises crises, micros blancs sur pied… Mine de rien, ce sont des petites installations qui naissent. Elles prennent le soin de bien garder l’image en place, puis rechangent le format d’assemblage de ces éléments… Dans des vêtements estivaux contemporains, l’une d’elle ouvre le spectacle avec un mouvement de bassin, sans équivoque et la salle, mi gênée mi amusée, comprend de suite que le sexe – jamais vulgaire ! aura droit de citer dans cette pièce…

Dès le début, c’est drôle et la référence à Peter Brook – paix à son âme – est l’un des facteur de réussite de ce spectacle car il colle à l’actualité – j’en ai marre de tracter rue Carnot, évoqué plus loin dit bien l’ajout in situ des danseuses dans ce projet…

La danse prend aussi bien le sol et l’espace, c’est généreux et bien dansé… Voyez plutôt, dans ce premier ensemble, ce retour au point d’orgue au lointain jardin structure bien la chorégraphie sans la rendre systématique puisque l’une d’elle se met en biais, comme en retrait du groupe… c’est astucieux…

Le spectacle alterne ainsi entre danse et paroles. Le sujet c’est, s’occuper des autres… Finalement « on ne pense plus à s’occuper de soi » est-ce bien ?… ou pas ? … Les gosses, les maris, le travail, l’entraide… qui vient à son secours ? quelqu’un : un espoir renait ; personne : c’est la descente… « A force de penser à rien, on ne pense plus du tout ! » lavage de cerveau, petits boulots, des diplômes de choses qu’on sait déjà faire… l’école : y aller, en partir, le choix, pas le choix… Les femmes qui revendiquent, les femmes sociales : vous voulez qu’on marche en pantoufles ! … Et puis ces passages satiriques contre les archétypes de l’art contemporain et les attentes du public… c’est plein se sarcasmes grinçants. On sent qu’Alexandre Blondel règle quelques comptes, mais c’est de bonne guerre…

Elles s’interrogent, elles tombent, elles se relèvent. Elles nous aiment, elles nous élèvent, elles nous torchent… ce sont des femmes actives qui n’ont pas le choix… des femmes de la vie de tous les jours, là, à côté de nous… Casta Diva résonne, la rupture est bien pensée et le choc est réel…

Fresque révolutionnaire, seins pincés, peintures allégoriques, femmes dénudées, femmes de barricades… Des femmes respectables, elles le sont dans ce spectacle vif, intelligent et entrainant…

Emmanuel Serafini

Photo Etienne Laurent

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 AVIGNON OFF 2022 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie