« UN ENNEMI DU PEUPLE », UNIVERSALISTE ET DIABLEMENT ACTUEL

183563-un-ennemi-du-peuple-008-vfillon

lebruitduoff.com – 19 juillet 2022

AVIGNON OFF 2022. « Un ennemi du peuple » d’après Henrik Ibsen – Adaptation et mise en scène de Guillaume Gras – Au 11 Avignon du 10 au 23 Juillet à 13h00 – Relâches les 12 et 19 Juillet.

Fond et forme politique. Tel est le challenge que s’est donné Guillaume Gras pour cette mise en scène. D’après un texte de Henrik Ibsen le metteur en scène a imaginé un spectacle « léger » de par sa forme, permettant d’intégrer les spectateurs au processus.

Le docteur Stockmann, médecin en chef des bains de la ville découvre que toutes les eaux de la ville sont polluées. N’écoutant que son bon sens scientifique, il décide d’en avertir la population, persuadé que le nécessaire sera fait afin d’éviter d’empoisonner les curistes, mais de petits intérêts bourgeois en considérations politiques, toute la ville va finir par le lâcher et le pousser lui-même dans une forme de déni d’une démocratie faite par et pour le peule.

Quoi de plus actuel en ces périodes de futurs chaos environnementaux que de proposer une relecture du texte d’Ibsen ? En ces temps où chacun met en doute la parole des scientifiques, pour de pures questions économiques ou même dans cet élan qui pousse à remettre en cause le principe même d’élites intellectuelles, le metteur en scène, Guillaume Gras, propose au public de se placer littéralement au milieu du processus « démocratique » décrit par Ibsen et de la lente progression du principal protagoniste, le médecin Stockmann, vers une sorte de dictature des élites contre le peuple.

Pas de décor ici si ce n’est quelques chaises en quadri frontal du plateau sur lesquelles se retrouvent les spectateurs et les comédiens qui prendront place sur le plateau au gré de la pièce. Effet garanti où chacun se retrouve au cœur de l’intrigue, sorte de figurant malgré lui, mais sans que jamais les comédiens et le metteur en scène ne lui mettent une pression qui serait superflue. Guillaume Gras invite les spectateurs au cœur de son dispositif scénique et ce, avec suffisamment de recul pour que chacun puisse transposer ce qu’il voit à sa propre expérience de la démocratie. Chacun se prend au jeu et comprend très vite comment, par petites touches, une dictature, qu’elle vienne du peuple ou des élites, peut s’installer.

Un spectacle intelligent et malin qui permet à tous de comprendre l’universalisme du propos Ibsen. A voir.

Pierre Salles

Photo Vincent Fillon

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 AVIGNON OFF 2022 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie